Projet pédagogique & éducatif

Si vous décidez de me confier votre enfant, voici comment nos journées vont se dérouler.

  1. L’accueil.

Tout d’abord, il y aura une période d’adaptation à ne pas négliger et un accueil.

  • L’accueil progressif (adaptation)

C’est une étape importante dans la relation enfant /parents car elle correspond très souvent à la première fois que l’enfant est confié en dehors du cercle familial. L’accueil progressif est un moment clé, dans la rencontre entre professionnel et parents car il va permettre de faire connaissance, d’éviter les malentendus, etc.

. Les modalités de cette adaptation sont définies lors de la signature de l’engagement réciproque ou du contrat de travail. Ce protocole d’accueil progressif est vivement conseillé aux familles mais non imposé.

. S’il nous paraît souhaitable d’allonger la période d’adaptation, cela peut être possible.

Dans un 1er temps : la prise de contact, qui a généralement lieu en matinée. L’enfant reste avec ses parents une demi-heure à une heure ; nous en profitons pour échanger sur les rythmes et les habitudes de l’enfant et remplir le contrat d’accueil.

Dans un 2ème temps : l’enfant reste une demi-heure à 1 heure sans la présence de ses parents. Il fait connaissance avec le groupe d’enfants et son assistante maternelle.

Dans un 3ème temps : l’enfant reste une demi-journée avec une prise de repas (déjeuner ou goûter).

Enfin, l’enfant reste une petite journée ; c’est souvent l’occasion de la première sieste.

  • L’accueil (arrivée et départ de l’enfant) au quotidien :

. J’essaie de faire en sorte que l’accueil soit de qualité, c’est à dire rassurant, convivial, avec une bonne qualité d’écoute.

Je pense que la relation de confiance entre professionnels et parents est primordiale pour le bien être de l’enfant.

Les parents vont, avec leurs enfants, ranger les vestes et chaussures dans le coin prévu à cet effet avant de le laisser rejoindre ses camarades.

.Je porte une grande attention à ce moment de la journée pour une séparation en douceur entre l’enfant et ses parents. Cependant, quand celle-ci devient difficile, il est souhaitable d’encourager le parent à partir pour ne pas donner l’illusion à l’enfant que son papa ou sa maman sera avec lui toute la journée.

Un échange oral peut être possible à ce moment-là entre les parents et l’assistante maternelle pour transmettre les éventuelles consignes de la journée.

  • L’accueil en demi-journée :

Dans ce cas, celui-ci s’effectuera après le repas entre 12h 45 et 13 h de manière à ne pas perturber le temps calme et la sieste.

  1. Les temps forts de la journée

L’activité principale de l’enfant après le repas et la sieste est le jeu. C’est un excellent facteur de développement.

Un enfant qui joue est un enfant qui va bien.

  • Le jeu

Chez les bébés :

. Je lui donne la possibilité de se mouvoir en toute liberté en lui aménageant un espace de jeux adapté à son âge.

. Dans un premier temps, celui-ci va découvrir son corps et ensuite le monde qui l’entoure, seul ou stimulé par ma présence et celle des autres.

Chez les plus grands : j’aménage des espaces de jeux tel que :

. Les jeux d’imitation : petites voitures, animaux avec des personnages

. Des jeux symboliques ; dînette, poupées,  etc.

. Des jeux d’extérieur : ballons, vélos, des jeux de cache-cache, de cabane etc

  • Les activités :

. Activités psychomotrices

. Activités d’expression (danse, musique, contes, marionnettes …)

. Activités de transvasement (graines, sable, eau…)

. Activités de construction : lego, etc…

. Activités manuelles :cuisine, gommettes, collage, découpage, etc.

. Activités de manipulation :pâte à sel, pâte à modeler etc.

. Activités graphique : dessin, peinture, etc.

. Des jeux d’encastrements ou des puzzles.

  • Les sorties :

. L’activité lecture hors les murs 2 fois par mois. 

. Le relais d’assistante maternelle 1 fois tous les 15 jours.

. Square, baby gym, ludothèque etc.

  • Les repas :

C’est aussi un moment d’échanges et de convivialité, nous mangeons tous autour de la petite table. Etant présente, je peux les aider en cas de besoin.

Des règles sont établies :

. On attend que tout le monde soit assis avant de commencer

. J’encourage les enfants à goûter, à dire s’il vous plait, merci, à participer au service…

. Avant et à la fin du repas nous allons nous laver les mains.

. Les repas sont préparés par mes soins ou par les parents.

. Je veille à ce qu’il soit équilibré et de qualité.

. Les temps de repas se déroulent différemment selon l’âge.

  • Le temps calme et la sieste :

. Au cours de la journée l’enfant a besoin de se reposer ou de dormir ; la qualité du repos dépend également des rituels d’endormissement.

. Pour que l’enfant ait un sommeil agréable, je veille à communiquer avec sa famille pour connaître son rythme de veille et de sommeil.

. Le vêtir d’une tenue confortable, adaptée à la température de la pièce

. Respecter ses habitudes et rituels d’endormissement.

. Le coucher dans un climat de tranquillité, accompagné d’une parole, d’un geste, d’une caresse.

. Lever l’enfant dès qu’il manifeste l’envie de ne plus dormir.

. Surveiller son sommeil.

. Ne pas interrompre son cycle de sommeil.

. Afin de respecter les consignes de la PMI, je couche les enfants sur le dos.

  1. Mes objectifs :

. Apprendre å connaître l’enfant afin de lui proposer un accueil adapté.

. Etablir avec les parents des échanges constructifs, une relation de confiance, les accompagner dans leur choix et le respect des valeurs éducatives.

. Rendre compte de l’évolution de l’enfant à ses parents.

. Avoir des contacts avec I ‘extérieur et enrichir ainsi mon expérience professionnelle.

. Etre reconnu dans mon rôle et mes compétences.

. Permettre à l’enfant de choisir ses activités.

  1. Les moyens mis en place.

. Apprendre à connaître l’enfant afin de lui proposer un accueil adapté.

. Poser des questions à ses parents sur ses habitudes de repos, de repas, repérer ses rythmes et ses besoins.

. Mettre en place une adaptation progressive de l’enfant à mon domicile afin que tout le monde trouve ses repères et que les choses se fassent en douceur.

  1. Etablir avec les parents des échanges constructifs, une relation de confiance.

. Favoriser la communication entre les parents et I ‘assistante maternelle durant les moments d’accueil ou lors d’évènements festifs tel qu’un arbre de noël, un pique-nique, un goûter pour une occasion particulière etc.

. Favoriser la participation des familles est la base de la coopération entre l’assistante maternelle et les parents. Je reconnais que ces derniers restent les premiers éducateurs de leurs enfants. Les rôles des parents et du professionnel sont complémentaires.

. Chacun doit collaborer ensemble pour le bien de l’enfant. Chaque parent est libre de s’impliquer, en fonction de sa disponibilité, de ses dons, de ses envies…

. Mettre à leur disposition de la documentation ou les orienter vers des sites internet.

. Rendre compte de l’évolution de l’enfant à ses parents

. Un cahier de liaison est mis en place afin de s’informer mutuellement.

. Avoir des contacts avec l’extérieur

. Temps collectif avec le RAM.

Publicités

Bienvenue sur mon site !

Bonjour,

je vous souhaite la BIENVENUE sur ce site !

Vous y trouverez toutes les informations utiles quant à mon activité d’Assistante Maternelle Agréée :  lieu, horaires, conditions d’accueil, environnement, activités, et bien plus encore !

Jetez également un œil à mon  projet pédagogique & éducatif.

A très bientôt !

Carinne.